Transformer une croyance limitante, c'est une question de choix

Croyances limitantes : 5 clés pour les transformer

Les croyances limitantes. Elles sont partout, et elles nous suivent toute notre vie. Ce sont elles qui nous font nous comporter d’une manière ou bien d’une autre. Ce sont elles qui agissent sur notre niveau d’énergie. Qui agissent sur notre niveau d’estime de nous-mêmes…

Mais qu’elles soient limitantes ou constructives, les croyances bougent. Elles évoluent. Elles peuvent se renforcer, mais elles peuvent aussi se transformer. Et, chose intéressante, chacun a le pouvoir de transformer une croyance. Même les croyances les plus limitantes.

Et dans cet article, je vais vous expliquer comment vous pouvez, en seulement 5 étapes, transformer une croyance limitante.

Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo

Retranscription de la vidéo

Dans cette vidéo, je vais vous apprendre en 5 étapes comment transformer une croyance limitante.

Je sais que c’est une vidéo que vous êtes nombreuses et nombreux à attendre, alors bougez pas, on en parle… juste après ça !

Et avant de commencer mes amis, vous connaissez la chanson, si vous aimez ces vidéos, je vous invite dès maintenant à mettre un petit pouce en l’air, ça m’encourage à continuer et à vous apporter toujours plus de conseils et plus de qualité.

Je vous invite également à vous abonner à la chaîne et à activer la petite cloche pour recevoir toutes les notifications et les nouvelles vidéos avant tout le monde !

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si la thématique du jour vous plaît et qu’est-ce qu’elle vous inspire, et je vous invite aussi à me proposer des thèmes que vous voudriez me voir aborder dans mes prochaines vidéos.

Et puis surtout, partagez cette vidéo, si vous sentez que ça peut inspirer au moins une personne dans votre entourage, si vous connaissez au moins une personne autour de vous qui aurait bien besoin de quelques conseils pour transformer une croyance limitante.

Nos croyances limitantes sont comme des boulets aux pieds
Nos croyances limitantes ont dans nos vies l’effet d’un boulet accroché à nos chevilles. Elles nous ralentissent ou nous entraînent vers le fond…

Les croyances limitantes, c’est quoi ?

Définition générale

Alors déjà pour commencer, c’est quoi une croyance limitante ?

Tout d’abord, c’est quoi une croyance.

Une croyance, c’est quelque chose à laquelle on croit. Ca vous la coupe, hein ?

Et une croyance limitante, c’est une croyance qui a une forte tendance à vous limiter.

OK super ! Vous savez tout, Fin de vidéo !

Alors bien sûr, je rigole.

Une croyance limitante, c’est en effet une croyance qui a cette forte capacité à vous limiter, à vous empêcher d’avancer dans votre vie, qui limite votre champ de pensée, de réflexion, qui vous empêche de voir le positif…

Et c’est même bien plus complexe que ça.

La complexité des croyances limitantes

Bien souvent, nos croyances sont générées par nos expériences, notre vécu, mais aussi par notre éducation, notre culture, le contexte dans lequel on vit.

Par exemple, une personne qui vit dans le fin fond de la forêt amazonienne n’aura pas les mêmes croyances qu’une autre personne qui vit dans un quartier chic à Paris.

Une personne qui vit en temps de guerre n’aura pas les mêmes croyances qu’une autre personne qui vit en temps de paix.

Une personne qui grandit dans une famille où tout le monde pense que l’argent c’est mal, n’aura pas les mêmes croyances qu’une personne qui grandit dans une famille où l’argent est la principale motivation.

Et bien souvent, une croyance qui nous limite aujourd’hui, est une croyance qui a eu des bénéfices à un moment donné dans notre vie.

Par exemple, la croyance de nos anciens qui ont connu la guerre, disant qu’il faut se serrer la ceinture, n’est peut-être plus aussi pertinente quand on vit à une époque comme la nôtre où on vit dans une période relativement paisible.

En effet aujourd’hui une telle croyance, d’une personne qui serait persuadée qu’il faut se serrer la ceinture même aujourd’hui, alors que par exemple elle gagne plutôt bien sa vie et qu’elle pourrait s’octroyer des petits plaisirs de temps en temps, et bien une telle croyance aurait plutôt tendance à être limitante dans le sens où elle crée de la frustration, elle interdit les petits plaisirs, elle ne prend pas en compte la situation actuelle qui n’est plus pertinente avec cette croyance. Bref, elle devient une croyance limitante pour la personne… qui en a peut-être conscience, ou pas du tout.

Donc voilà en gros ce qu’est une croyance limitante.

Nos croyances limitantes sont liées à nos perceptions
Nos croyances limitantes sont conditionnées par nos pensées, nos perceptions, notre énergie, nos choix. Décidez de transformer vos croyances ! Décidez vous-mêmes de ce à quoi vous voulez croire !

Nos croyances altèrent notre vision du monde

Leur impact sur nos comportements

Et l’immense pouvoir de nos croyances, qu’elles soient limitantes ou positives, c’est qu’elles déterminent notre vision du monde, mais surtout nos comportements.

Combien de personnes n’arrivent pas à libérer tout leur potentiel parce qu’ils croient qu’ils ne sont pas assez bons, parce qu’ils croient qu’ils n’ont pas les capacités, parce qu’ils croient que c’est impossible ?

Et le cerveau est tellement bien fait qu’il va chercher à perpétuer cette croyance, et va filtrer tout ce qui ne concorde pas avec, pour maintenir une sorte cohérence avec notre vision du monde, avec les comportements que l’on met en place.

Et en PNL, en programmation neurolinguistique, on adore tout ce qui touche à nos croyances. Mais ce qui nous intéresse surtout, ce n’est pas la croyance elle-même. C’est tout ce que cette croyance permet.

Tony Robbins dit : « Une croyance à le pouvoir de vous construire ou de vous détruire »

En effet, on a tous des croyances positives. Elles reposent bien souvent sur des qualités que notre entourage nous reconnaît, sur des expériences qui nous ont marqués où on s’est senti au top, où on a réussi à être performant, efficace, où on a eu des retours très positifs.

Un frein dans notre développement

Et puis ont a également des croyances négatives, qu’on dit « limitantes » parce que dès qu’elles sont installées, elles nous limitent dans notre développement. Bien souvent basées sur des critiques de notre entourage, des affirmations issues de notre éducation ou de notre culture, mais également des expériences difficiles, des échecs, ou des traumatismes.

Et plus il y a d’émotionnel, plus la croyance est solide.

Par exemple, une seule mauvaise expérience peut engendrer une croyance limitante particulièrement puissante si le souvenir est lié à des émotions fortes.

Si je décide de me préparer pour un spectacle devant des centaines ou des milliers de personnes, que j’y mets du temps, du coeur, de l’énergie, donc un vrai investissement émotionnel, qu’en plus de ça c’est la première fois pour moi, et que ce soir là, je me plante, j’oublie mon texte, je vois mon public s’ennuyer, les gens quitter la salle… donc là aussi un vrai revers émotionnel, de la honte, de la solitude, de la colère, de la perte de confiance…

Et bien la croyance que « je ne suis pas fait pour monter sur scène » ou que « je ne sais pas m’exprimer en public » ou « je n’ai pas confiance en moi », va être solidement ancrée, et donc difficile casser, parce qu’elle repose sur des émotions négatives intenses.

La PNL et les croyances limitantes

Mais ce qui est génial avec une croyance, c’est que ce n’est pas quelque chose de définitif.

On peut transformer une croyance. Et pas besoin de dizaines d’heures de thérapie pour ça.

Le protocole en 5 étapes

Alors avant de vous montrer comment transformer une croyance limitantes en 5 étapes, je vais d’abord vous demander de mettre la vidéo sur pause, et de prendre au moins 10 minutes pour lister toutes les croyances qui vous limitent dans votre vie. Vos propres croyances, qu’elles soient à propos de vous, des autres, du monde…

En gros toutes ces affirmations que vous vous dites, notamment celles qui contiennent le mot « jamais » ou « toujours ».

« De toutes façons, quand je me lance dans une relation, il y a TOUJOURS un moment où je gâche tout »

« Mes parents ne m’ont JAMAIS aimé »

« J’ai JAMAIS eu de chance avec les filles / garçons »

« J’ai TOUJOURS peur quand je dois parler devant des gens »

Ou bien ces affirmations où vous avez tendance à généraliser, notamment ces phrases qui commencent par « tous les… »

« Tous les adoptés sont malheureux »

ou bien :

« Tous les italiens parlent avec les mains »

ou bien :

« Tous les hommes sont des salauds »

ou bien :

« Tous les riches sont des personnes immorales »

Donc, prenez quelques minutes pour en noter un maximum. Et les étapes que je vais vous donner par la suite vous permettront vraiment de travailler sur quelques-unes d’entre elles.

1 – Accueillir l’émotion liée à cette croyance limitante

Bon, maintenant que vous avez identifié un certain nombre de croyances limitantes et que vous avez votre liste, voici les 5 étapes pour transformer une croyance.

La première étape est de reconnaître et d’accueillir comment vous vous sentez quand vous pensez à cette croyance.

Est-ce qu’elle vous plombe rien que d’y penser ? Est-ce qu’elle vous met en insécurité ? Ou est-ce qu’elle vous met en colère ?

Par exemple, quand j’étais ado, j’avais cette croyance que les filles n’aimaient pas les asiatiques, et donc que je ne serai jamais aimé par une fille.

Conséquence : je sentais mon niveau de confiance en moi, et d’estime de moi, diminuer.

Bref, ça m’a vraiment tiré vers le bas, ça m’a rendu timide auprès des filles pour lesquelles j’avais le béguin parce que je me disais que de toutes façons, je n’avais aucune chance.

2 – Estimer ce que je perds à conserver une telle croyance limitante

Deuxième étape : demandez-vous quel est le coût de cette croyance. Quelles sont les opportunités que vous n’avez pas su saisir à cause de ça.

Forcément, vu que je pensais que les filles ne pouvaient pas m’aimer parce que j’étais asiatique, je n’ai pas vu qu’il y avait des filles qui s’intéressaient à moi.

Et même quand elles me le disaient, ou que mes copains me le disaient, je préférais ne pas y croire et j’ai même refusé des demandes juste parce que je me disais que ce n’était pas possible qu’une fille puisse être amoureuse de moi !

Donc, oui j’ai laissé passé un certain nombre d’opportunités…

3 – Qu’est-ce que je gagne à me satisfaire de cette croyance ?

Troisième étape : quel a été le bénéfice caché derrière cette croyance ?

C’est certainement la question la plus compliquée, parce qu’elle est complètement contre-intuitive.

D’ailleurs, dans une vidéo dans laquelle je vous parle de la distinction à faire entre les faits et les histoiresje vous mets le lien juste ici -, je vous disais que tout est équilibre et que pour que cet équilibre existe, il faut qu’il y ait deux polarité. A savoir qu’il y a forcément une opportunité à vivre un événement difficile, et un inconvénient dans tout fantasme.

Et bien ici c’est pareil. SI vous avez conscience des inconvénients liés à votre croyance, c’est qu’il y a forcément un bénéfice, un intérêt, une opportunité à croire ça.

Il faut juste en avoir conscience et accepter de se l’avouer. Car sans bénéfice, on ne continuerait pas à croire ça.

Pour ma part, le bénéfice était clair : ça me permettait de rester dans ma zone de confort. Je prenais pas de risque. J’allais pas voir les filles pour leur déclarer ma flamme, donc je ne me prenais pas de râteau. En tout cas c’est comme ça que je pensais. C’était ça le bénéfice de ma croyance limitante.

4 – Changer le focus !

Quatrième étape, l’étape du choix.

Si vous aviez la possibilité de transformer cette croyance, comment aimeriez-vous la transformer ? Comment aimeriez-vous vous sentir grâce à cette nouvelle croyance, et quelle conséquence aurait-elle sur vous dans 6 mois, 1 an, 3 ans ?

Quand j’ai décidé de transformer cette croyance que j’avais, j’ai d’abord chercher des exemples où des femmes se sont mises en couple avec des hommes asiatiques. Et j’en ai trouvé. Notamment autour de moi, dans mon entourage, dans mon collège, j’en croisais dans la rue.

En gros j’étais en mode tête chercheuse, j’avais l’esprit focalisé dessus, et donc j’ai vu que c’était possible.

Et quand tu vois que c’est possible, tu ouvres ton esprit aux opportunités. Tu ouvres ton esprit vers un avenir où c’est possible. Tu reprends confiance en toi, tu t’estimes davantage. Et tu te remets à prendre des initiatives.

Petit bonus rien que pour vous

Et le petit bonus, dans cette quatrième étape, c’est d’imaginer le vous du futur, dans 10, 15 ou 20 ans, qui a réussi à transformer cette croyance. Imaginez que vous êtes cette personne, qui s’est construite en ayant non plus une croyance qui le limite, mais une croyance qui le booste. Comment vous vous sentez quand vous imaginez être cette personne. 

Et d’imaginer que, dans la peau de ce vous du futur, vous pouvez vous parler au vous du présent. Qu’est-ce que vous auriez envie de lui dire ? Qu’est-ce que vous auriez envie de vous dire ?

Moi j’aurais envie de dire à cet ado tout timide… que c’est possible. J’ai envie de lui dire « regarde… aujourd’hui je suis un homme épanoui. J’ai rencontré des personnes. J’ai eu des histoires d’amour. Aujourd’hui je suis en couple et marié depuis des années, je suis papa, et je suis un homme heureux, accompli. Parce que c’est possible ! »

Et vos paroles, ces mots du « vous » du futur pour le « vous » du présent, c’est ça votre nouvelle croyance. « C’est possible ! »

5 – Formuler la croyance positive qui va me construire

Cinquième étape : formuler la nouvelle croyance

Mais avant ça, prenez juste quelques instants pour avoir de la gratitude pour votre ancienne croyance. L’idée ici, c’est pas de dire que c’est génial ou de faire de la pensée positive de base. Mais juste de reconnaître que cette croyance vous a été bénéfique pendant un temps, mais qu’elle ne l’est plus aujourd’hui.

Et qu’il est temps de passer à autre chose.

Et une fois que vous sentez que l’émotion liée à cette croyance s’est apaisée, formulez la nouvelle croyance.

A partir des mots que vous vous êtes dits « depuis le futur » pendant la quatrième étape, définissez cette croyance qui va vous booster à partir de maintenant.

Pour moi, cette croyance aurait été : « Oui, c’est possible pour moi de séduire une fille, d’être aimé par une fille. »

Et déjà, en formulant votre nouvelle croyance, vous devriez vous sentir plus à l’aise.

Si ce n’est pas encore le cas, je vous invite à refaire le processus, en prenant le temps d’aller vraiment au bout de chaque étape.

En conclusion

Alors du coup je vous pose la question : quelle croyance limitante est-ce que vous avez décidé de transformer aujourd’hui ? Et dites-moi comment vous vous sentez après ces 5 étapes.

Dites-le moi dans les commentaires, je me ferai un plaisir de vous lire.

En attendant, partagez cette vidéo autant que possible pour inspirer d’autres personnes autour de vous et abonnez-vous à la chaine si c’est pas encore fait.

Et nous, on se retrouve très bientôt dans une nouvelle vidéo, 

À très bientôt mes amis !

Faites connaître cet article:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

VOTRE GUIDE GRATUIT Spécial ADOPTION

DÉCOUVREZ LES 5 ÉTAPES QUI VOUS AIDERONT À COMPRENDRE VOTRE HISTOIRE, À FAIRE LA PAIX AVEC VOTRE PASSÉ, ET À VOUS CONSTRUIRE UNE VIE ÉPANOUISSANTE

 

On Key

Sur la même thématique :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Presque fini ! 50%

Reprenez votre vie en main dès maintenant !

Accédez gratuitement À VOTRE GUIDE GRATUIT / SPÉCIAL ADOPTION

... Et découvrez les 5 étapeset qui vous aideront à comprendre votre histoire, à faire la paix avec votre passé, et à vous construire une vie épanouissante...
en vous reconnectant, dès aujourd'hui, à vos valeurs les plus profondes !

Ebook en quête de sens adoption

LES 5 ÉTAPES QUI VOUS AIDERONT À FAIRE LA PAIX AVEC VOTRE PASSÉ, ET À VOUS CONSTRUIRE UNE VIE ÉPANOUISSANTE

- reprenez les commandes de votre vie -

%d blogueurs aiment cette page :